Actualités

Retour à la liste - Jeunesse

Maroc : lancement du premier débat sur la jeunesse

Maroc : lancement du premier débat sur la jeunesse

Au Maroc, les jeunes représentent la proportion de la population ayant le taux de croissance le plus rapide. Leurs conditions socio-économiques se sont certes améliorées ces dernières années, mais ne sont pas encore satisfaisantes.

Parmi les améliorations notoires, on relève l’ augmentation du taux de scolarisation au cours de ces deux dernières décennies ou encore la diminution de l’ écart du taux de scolarisation existant entre les sexes. Néanmoins, ils continuent de faire face à de grandes difficultés dans les domaines de l’ enseignement supérieur, l’ emploi, la santé et leur participation au processus de décision.

Pour relever le défi, le ministère marocain de la Jeunesse et des sports a annoncé, lors d’une une conférence de presse à Rabat, la tenue le 22 septembre prochain, d’un débat sur la stratégie nationale pour la jeunesse. Quelques 35 000 jeunes, âgés de 18 à 25 ans, sont invités à participer à ce débat.

La création et le fonctionnement d’un Conseil consultatif de la jeunesse et de l’ action associative, ainsi que la préparation d’ une stratégie nationale intégrée de la jeunesse, sont les deux thèmes principaux du débat de cette journée.

Environ 212 maisons de jeunes seront mises à contribution et 700 rapporteurs mobilisés. Le débat national sera suivi de forums régionaux, auxquels prendront part les élus, notamment les parlementaires. Les résultats seront analysés et un bilan établi par un bureau d’ étude. Selon le ministre marocain de la Jeunesse et des Sports, M. Mohamed Ouzzine, ce débat national a pour objectif d’impliquer les jeunes dans toutes les politiques de développement initiées au Maroc.

A cette occasion, le ministre marocain a proposé l’approfondissement des discussions au sujet de la stratégie nationale sur la jeunesse lancée en 2011, en tenant compte des nouvelles considérations, à savoir l’adoption au Maroc d’une nouvelle Constitution, ainsi que la volonté du royaume d’impliquer davantage les associations ayant exprimé leur intérêt à participer à ce chantier.

Le débat de samedi prochain sera encadré par 72 délégations du ministère de tutelle dans les différentes régions du pays et connaitra l’organisation de plus de 686 ateliers, qui se pencheront en particulier sur l’examen des questions et aspirations des jeunes et des orientations et propositions susceptibles d’améliorer le rôle du Conseil consultatif de la jeunesse et de l’action associative.

De même, ce débat, a-t-il ajouté, s’assigne comme objectif de créer une dynamique participative permettant aux jeunes de s’enquérir de leurs droits et de leur rôle dans l’amélioration de leur situation socio-économique et culturelle.

Partagez

A découvrir également

Jeux de la Francophonie

Jeux de la Francophonie

Les Jeux de la Francophonie sont une compétition multisports et des concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes organisés par le Comité...

Lire la suite