Actualités

Retour à la liste - Sports

CAN: le Maroc sort par la petite porte

CAN: le Maroc sort par la petite porte

Dire que l’élimination du Maroc est un déception relève de l’euphémisme.
La sortie des Lions de l’Atlas de la Coupe d’Afrique des Nations par la petite porte est vécue par les supportes comme étant un véritable "Drame national" tant les espoirs portés sur cette équipe étaient grands.
Composé essentiellement de joueurs issus des championnats européens, ce onze qui est plutôt doué techniquement a littéralement été incapable de relever le défi continental. Il semble que l’habite de favori ne nous convient pas, commente un supporter bien remonté. Après des rencontres séduisantes lors des qualifications.

La sélection nationale a pu s’imposer aux yeus des observateurs comme étant un adversaire sérieux et redoutable. Mais, une fois entrée en scène, c’est une équipe transparente et inoffensive. Indigne de l’équipe du Maroc, dira Eric Gerets, après la seconde défaite contre le Gabon, vendredi dernier.il faut, cependant ; rappeler que le onze national avait assez bien entamé sa rencontre contre le pays hôte.les lions ont dominé la première période, même si, les joueurs aligné en ont surpris plus d’un avec les titularisations d’un quatuor d’attaque inédit (hadji/Arabi/Carcela/Belhanda).
Très bien organisés ; les hommes de Gerets ont asphyxié les gabonais ; alors incapables de déployer leur jeu.ils parviennent ainsi à sorti vainqueurs de la première période sur le score de 1but à zéro inscrit par Kharja, redonnant ainsi espoir à tout un peuple.
En seconde période, c’est un tout autre visage des lions de l’atlas. Moins performant ; ils n’ont pu contrer le retour de forme des gabonais qui les ont fortement pressés. En quelque minutes seulement, l’équipe gabonaise parvient à égaliser par l’attaquant vedette Aubemayang et de prendre l’avantage par le"vétéra" cousin.les marocains parviennent, toutefois, à remettre les pendules à l’heure sur penalty. Un tir au but transformé par Kharja. On croyait le onze national requinqué, mais rien de cela.les gabonais assomment définitivement les marocains lors des derniers secondes sur un-coup-franc magistral. Score final 3 à 2 et une sortie peu glorieuse de la compétition.
Au final; le onze national aura été l’ombre de lui-même et son sélectionneur aussi. Reste à savoir quel sort sera réservé à ce dernier qui prend l’entière responsabilité de cette élimination? En tous cas, "malgré cet échec, j’ai commencé quelque chose que j’aimerais bien finir. Si on me laisse faire mon travail, resterai", conclut avec amertume Gerets, à l’issue de la rencontre.

Partagez

A découvrir également

Jeux de la Francophonie

Jeux de la Francophonie

Les Jeux de la Francophonie sont une compétition multisports et des concours culturels en épreuves individuelles ou par équipes organisés par le Comité...

Lire la suite